Terrasse : quel type de pose pour un carrelage ?

Le carrelage est le revêtement de sol indiqué pour la terrasse. Il existe différentes techniques de poses de celui-ci en fonction du terrain, de l’emplacement ou encore du nivellement. Après avoir lu les critères pour bien choisir un carrelage de terrasse, nous vous expliquons ici les types de pose.

carrelage terrasse

Les précautions à prendre

Il faut bien choisir son jour pour poser son carrelage de terrasse. Faites-le évidemment en dehors des jours de pluie, mais aussi quand il fait chaud pour que le mortier-colle sèche correctement et rapidement. Autrement, il vous faudra plus d’un week-end pour finir votre terrasse. Si vous songez à rafraichir l’espace autour, une grelinette vous sera utile.

Peu importe la mise en œuvre choisie, dans le cas de carrelage de terrasse, il faut toujours faire attention à bien imperméabiliser le support qui l’accueillera en y posant une membrane d’étanchéité, du bitume, du mortier imperméable ou encore un liquide spécial étanchéité.

Pourquoi ? L’eau qui s’y infiltrera par le haut ou le bas occasionnera de gros dégâts sur votre travail. Assurez-vous également que la dalle en-dessous ne comporte ni bosses ni creux. Autre point important : une terrasse doit être un minimum inclinée pour que l’eau de pluie ou de nettoyage s’évacue plus facilement et entièrement.

Pensez ensuite à la nettoyer minutieusement. Pour la pose scellée, une couche d’accrochage doit précéder la dalle en béton. Tandis que dans le cas d’une pose sur plot, comme il n’y a rien sous les plots à part la pelouse, vous devrez y appliquer un feutre géotextile. Ce dernier empêche l’eau de passer et l’herbe de repousser.

carrelage-sol-exterieur

La pose scellée

Ce type de pose s’apparente à la pose collée sauf qu’au lieu du mortier-colle, on coule plutôt une chape sur la dalle afin d’y immobiliser indéfiniment le carrelage. Cette technique compte plusieurs avantages dont la robustesse du support, car en plus de la dalle de béton, vous avez une petite épaisseur de chape. La rapidité de mise en œuvre est également au rendez-vous. On réalise les joints en même temps qu’on pose les carreaux. Une fois les travaux finis, sur Nidide.fr (explications notamment sur le carrelage terrasse) apprenez par exemple à disposer vos pots de fleurs sur votre terrasse et d’autres astuces.

La pose collée

Il s’agit d’une des techniques les plus courantes de pose de carrelage de terrasse. Soit vous appliquez du mortier-colle directement sur la surface à couvrir et alignez les carreaux rapidement les uns après les autres pour éviter que celui-ci ne sèche. Soit vous l’appliquez au dos de chaque carreau et avancez à votre rythme. Dans tous les cas, vous aurez besoin d’une disqueuse pour obtenir les dimensions de carreaux exactes.

La pose sur graviers ou plots

Le terme en lui-même a l’air très compliqué, mais en réalité, l’opération se résume à égaliser le niveau du sol de la terrasse attenante et du plancher de la maison pour un meilleur confort visuel et de déplacements. Pour ce faire, soit on garnit de graviers la partie à combler jusqu’à atteindre le niveau désiré, soit on pose directement des plots sur les emplacements de chaque carreau après avoir effectué le calepinage en fonction de la surface à carreler. Les plots conviennent également à une terrasse de toit.

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire