L’isolation extérieure pour gagner de la place à l’intérieur

Les innovations en matière de gestion thermique dans les habitations se sont empilées au fil des années. Cela a amené à un stade où des isolations sur les murs suffisent pour avoir une température confortable chez soi, c’est l’isolation thermique extérieure.

isolant exterieur

Sachez que cette méthode peut également vous faire gagner de la place à l’intérieur. Retrouvez tout cela en détail dans cet article.

Fonctionnement de l’isolation par l’extérieur

En consultant ce guide complet, vous constaterez plusieurs points positifs avec cette méthode d’isolation thermique. Parmi eux se trouvent la facilité de mise en œuvre et le gain d’espace.

En adoptant cette méthode, vous n’aurez pas à vous équiper de votre disqueuse Makita avec un chantier monstre à l’intérieur.

La construction ou la rénovation comporte différentes étapes, selon le type de finition que vous choisissez. Néanmoins, dans tous les cas, vous avez généralement les étapes suivantes :

  • la préparation du mur externe ;
  • l’installation de l’isolant ;
  • la fixation des parements.

Pour la filière humide

La filière humide vous fait tourner vers l’utilisation de matières à enduire. Il s’agit généralement de colles, de béton et, évidemment, d’enduits. Elle est surtout caractérisée par le fait que le vide entre les couches est inexistant.

Tout est fixé pour former un ensemble compact, même avec les ETICS (External Thermal Insulation Composite Systems) parements. L’ensemble fait entre 8 et plus de 15 cm selon les matériaux et la qualité de la finition.

Pour la filière sèche

Ici, le principe de superposition des couches est presque le même à quelques points près. Ce qui fait la plus grande différence, c’est l’usage d’une structure pour soutenir l’ensemble. Cette méthode ne requiert pas l’utilisation de la colle et d’autres matières hydrauliques.

Le fait qu’il y a des espaces entre la maçonnerie principale et les couches d’isolation/finition font que l’épaisseur augmente un peu par rapport à la filière humide.

Les isolants utilisés

Pour le cas des isolations, vous avez le choix entre plusieurs matières. A savoir :

  • les fibres (organiques et synthétiques) ;
  • les laines (organiques et minérales) ;
  • les blocs isolants (polystyrènes, etc.).

Chacun de ces choix a leurs atouts propres, selon la performance que vous désirez. Il y a ceux qui sont plus résistants à l’incendie que d’autres. Certains sont respirant et d’autres plus secs.

La question du gain d’espace

Maintenant, vous avez une petite idée sur la mise en œuvre de cette technique. Il est compréhensible que si cela venait à être installé de l’intérieur, vous perdriez plus que quelques centimètres carrés de surface.

Prenez simplement une grande salle de 50m² d’espace habitable comme exemple. Si vous prenez 20cm sur chaque côté de votre mur intérieur pour l’isolation, vous aurez perdu 5,84m². Il vous reste donc environ 44m² d’espace habitable.

Cela semble petit en chiffres, mais si vous désirez installer de nouveaux meubles, 6 m² c’est beaucoup. En optant pour la technique en extérieur, votre salle restera intouchée. Il s’agit donc surtout d’un gain de confort thermique sans la réduction du périmètre intérieur.

Vous n’avez donc pas à vous soucier de la quantité de matériaux utilisés pour cette méthode. Puisque l’épaisseur de la finition touchera l’espace externe, il vaut mieux opter pour la qualité. Les options double mur, parements lourds ou encore enduit lourd sont toutes bonnes.

isolation exterieure

Cette technique peut-elle être utilisée comme mur porteur ?

La réponse est un “non” catégorique. Il est important de savoir que ce type d’installation est concentré sur l’isolation et l’esthétique et non comme support. Son appellation dérivée est d’ailleurs “mur manteau”.

Cela indique qu’il s’agit d’une sorte de revêtement ou une couverture à placer sur une structure existante. Il est donc impossible de l’utiliser comme structure principale dans le cas où vous voudriez éliminer une partie de votre mur intérieur.

Si vous désirez gagner encore plus d’espace, vous pouvez utiliser des matériaux isolants durant la construction. Il existe des briques et des bétons spécialement conçus à cet effet. Ici, vous pouvez encore rajouter une fine couche d’isolant durant les rénovations.

Qu’en est-il de la solution mixte ?

Vous avez sûrement entendu parler de la solution mixte. Il s’agit d’allier la technique d’isolation extérieure avec celle de l’intérieur pour obtenir une meilleure performance avec une réduction des coûts à certains points.

Ici, vous pouvez minimiser l’épaisseur des parements. Seulement, il requiert des calculs précis pour des résultats à la norme.

Côté espace, l’usage de l’isolation intérieure en prendra quand même un peu (même à moindre épaisseur). Sur ce point, l’option externe reste encore gagnante.

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire