Les mesures nécessaires pour offrir à votre intérieur un confort thermique correct

En hiver ou en été, le temps qu’il fait dehors aura toujours un impact sur l’intérieur de la maison. Pour s’assurer d’être toujours à l’aise chez soi, il est utile de savoir procéder à la régulation de température. Dans cet article, nous allons voir les installations les plus utiles pour cela.

Confort thermique

Qu’est-ce que le confort thermique ?

Avant d’entrer dans les détails des mesures nécessaires, il est utile d’apporter une définition à la notion de confort thermique. Il s’agit d’une sensation de bien-être liée à la température.

Comme chaque individu est unique, chacun a ses sensations propres à son corps et sa propre perception du confort idéal.

En tout cas, quand il s’agit de la saison estivale, la sensation de chaleur doit être limitée. En effet, trop de chaleur peut entraîner une surchauffe néfaste pour le corps.

Pendant l’hiver, le confort thermique implique qu’un individu ait une bonne sensation de chaleur pour lutter contre le froid intense.

Toutefois, pour que l’on puisse parler de confort thermique dans une maison, il faut entreprendre certaines mesures à 3 niveaux essentiels : au niveau des systèmes de régulation, au niveau des individus résidents et au niveau du bâti.

Les mesures au niveau du bâti

Des mesures sont indispensables pour qu’il y ait une diminution des mouvements d’air, mais aussi pour contrer le phénomène des parois froides.

En premier lieu, il est nécessaire de procéder à l’isolation de la maison. La salle de bain est une des pièces qui nécessite cette isolation avec l’humidité qu’il y a.

En été, l’isolation permet de garder une température ambiante à l’intérieur en empêchant les apports d’air chaud de l’extérieur. Quand c’est l’été par contre, l’isolation garde la chaleur à l’intérieur de la maison.

Si on ne procède pas à une isolation, la chaleur se perd et on risque une diminution drastique des températures, ce qui peut être dangereux. L’isolation extérieure permet également d’enrayer les ponts thermiques responsables de la sensation des parois froides en hiver.

Au niveau du bâti, on se doit également de construire des fenêtres convenables pour assurer un confort thermique. On peut faire recours à l’expertise d’installateurs professionnels de menuiserie pour s’assurer de la qualité des installations.

Quand elles sont isolées, les fenêtres protègent les personnes du froid pendant les longues nuits d’hiver. Pendant les journées ensoleillées, les fenêtres vont s’assurer de faire pénétrer la chaleur nécessaire à l’intérieur de la maison.

Confort thermique

Les systèmes de régulation

Les mesures au niveau du bâti assurent une aération naturelle dans la maison. On peut également mettre en place des systèmes de ventilation mécanique pour réguler la température selon les saisons.

Utiliser un ventilateur semble être la solution la plus adéquate en période de grande chaleur. Les modèles à socle ou à pied peuvent être utilisés pour les pièces étroites et les espaces personnels.

Cependant, pour réguler parfaitement la chaleur dans la maison, l’idéal est de placer un ventilateur au plafond. L’avantage premier d’un plafonnier est qu’il permet de rafraîchir plusieurs personnes présentes dans une même pièce de surface assez large.

Comme il est de taille assez imposante, il peut aussi servir de décoration dans une maison.

Par ailleurs, un ventilateur au plafond est assez économique en matière de consommation d’énergie. Malgré ce qu’en pensent de nombreuses personnes, un plafonnier est également utilisable en hiver.

L’air qu’il brasse est tout simplement chaud et appuie le système de chauffage dans l’augmentation de la température à l’intérieur d’une maison.

Les mesures au niveau des résidents

Pour qu’il y ait un « bon » confort thermique, les occupants d’une maison se doivent d’adopter l’habillement adéquat pour la saison.

En hiver, il faut s’atteler à mettre des vêtements chauds. On a souvent tendance à directement envoyer le chauffage. On peut tester la résistance de son corps en portant un simple pull. C’est seulement au moment où on sent que les vêtements chauds ne suffisent pas qu’on prend la décision d’utiliser le système de chauffage.

Dans le cas où on se sent à l’aise, on peut éviter d’augmenter le chauffage, ce qui constitue déjà d’importantes économies par rapport aux factures.

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire