Les guerriers légendaires qui ont marqué l’histoire de l’Asie

Au fil des siècles, l’Asie est un empire qui s’est bâti sur des batailles et des effusions de sang. Les pays asiatiques ont formé des guerriers redoutables pour protéger leurs territoires face aux envahisseurs.

Plusieurs de ces combattants sont gravés dans la mémoire de la population, en raison de leur héroïsme, ou de leur courage, ou de leur barbarie durant les guerres incessantes. Voici une petite liste de noms qui suscitent encore la crainte et le respect jusqu’à maintenant.

Tsutsui no Jomyo Meishu

Tsutsui no Jomyo Meishu

Durant les années 1 000, il existait une catégorie de combattants japonais appelée « les guerriers moines ». Contrairement aux samouraïs et aux ninjas, les guerriers moines ne jouissent pas d’une grande notoriété. Pourtant, ils étaient très redoutables, et Tsutsui no Jomyo Meishu était connu comme le plus grand d’entre eux.

La légende raconte qu’il portait une armure noire, arborant des épées sur le côté et tenant un naginata à la main. Il se dressait face à des samouraïs aguerris sur les rives de la rivière Uji, et leur disait : « Un guerrier vaut mille hommes. Si quelqu’un se considère comme mon égal, laissez-le s’avancer. Je vais le rencontrer ! ».

S’ensuivait un combat féroce ente les deux camps, et Jomyo Meishu se retira du champ de bataille, tout en riant des 63 éraflures sur son armure.

Miyamoto Musashi

Miyamoto Musashi

Ce Japonais était la référence en matière de combat au sabre. Dès son jeune âge, ce vagabond parcourait les villes pour se battre en duel. Il n’avait qu’une épée en bois, fabriquée à l’aide d’une branche d’arbre, mais sa dextérité lui a valu une grande célébrité.

Après avoir tué son professeur et son frère dans des duels, les autres élèves de l’école ont tenté de le supprimer. Pour cela, ils ont organisé un duel de nuit pour accomplir leurs desseins. Ayant remarqué l’heure inhabituelle du duel, Musashi est arrivé plus tôt et s’était caché dans les champs. Comme il l’avait prédit, son adversaire était venu avec une armée de soldats, d’épéistes et d’archers. Guettant le bon moment, Musashi a surgi et tué son adversaire d’un seul coup.

Ensuite, il a dégainé ses deux épées pour se frayer un chemin à travers ces ennemis, et réussit à s’échapper. Depuis, il a inventé le kenjutsu à deux épées, ou Nito Ryu, dont la renommée dépasse les frontières du pays.

Hattori Hanzo

Hattori Hanzo

Hattori Hanzo est le plus célèbre des ninjas, grâce à ses techniques incroyables qui frôlent le surnaturel. Devenu ninja à 12 ans, Hanzo a inspiré la terreur chez ses ennemis. En effet, ses exploits meurtriers lui ont valu le nom de « Hanzo le démon ».

Selon la légende, il massacrait aisément ses adversaires, et sans aucune pitié. On dit aussi qu’il maîtrisait la psychokinésie et la téléportation.

Wu Mei

Wu Mei

Cette femme fait partie des grandes guerrières de l’histoire de la Chine. Étant la fille d’un général de la cour impériale de la Dynastie Ming, Wu Mei a reçu la meilleure éducation et les meilleures techniques d’arts martiaux. Plus tard, elle a créé ses propres techniques, qui sont aussi redoutables les unes que les autres.

Les plus célèbres sont le Wing Chun, le style Dragon, la Grue Blanche et le style Five Pattern. Wu Mei était un véritable génie des arts martiaux, et comptait parmi les légendaires Cinq Anciens de Shaolin.

Elle a également survécu à la destruction du temple, perpétrée pendant la dynastie Qing.

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire