Comment avoir des seins plus gros sans prothèses ?

Chaque femme a sa morphologie. Certaines ont été gâtées par la nature tandis que d’autres le sont moins. Une silhouette joliment dessinée ne se résume pas à un ventre plat, des bras élancés et de fines jambes. Elle doit également présenter des seins ni trop gros, ni trop petits. Si les hommes craquent autant pour les seins bien rembourrés, misez sur cet atout séduction pour mettre en valeur votre corps. Inutile de faire de la chirurgie esthétique, la technique de lipofilling offre une alternative naturelle à cette option.

La technique du lipofilling

En fait, cette technique assez particulière vise à augmenter la poitrine avec sa propre graisse. Le chirurgien va prélever la graisse en excès sur le ventre, les hanches et les cuisses pour la réinjecter ensuite dans les seins.

lipofilling

Cette intervention s’adresse « à toutes les femmes qui souhaitent une augmentation modérée et naturelle, soit parce qu’elles ont une hypotrophie de la poitrine depuis la puberté, soit à la suite d’un amaigrissement important ou d’une grossesse », explique le Dr Emmanuel Delay. Toutefois, celles qui sont victimes d’une déformation ou d’une asymétrie mammaire peuvent également recourir à cette solution à condition d’avoir un peu de graisse à prélever.

Déroulement de l’acte chirurgical

En tant qu’acte chirurgical, la technique du lipofilling se déroule dans un bloc opératoire pour une durée comprise entre 1 à 3 heures. La patiente sera sous anesthésie locale ou générale selon l’importance de la lipoaspiration. En effet, le chirurgien va pratiquer une lipoaspiration classique, sauf que les graisses seront conservées dans des bocaux stériles pour centrifuger et purifier les cellules. A l’aide d’une microcanule, il va ensuite les réinjecter sur les seins.

lipofilling-mammaire

Les cicatrices seront peu visibles à raison de 2 à 3 mm, tout au plus. Les seins présentent parfois des bleus au lendemain de l’opération et gagnent un bonnet, soit l’équivalent de 300cc de graisse par sein. Tant que la femme n’est pas satisfaite du volume, elle peut subir une autre intervention, mais il faudra attendre 6 mois et avoir encore de graisse à déporter. Dans la mesure où la patiente ne mincit pas, le résultat obtenu est définitif au bout d’un an.

Y a-t-il des contre-indications ?

depistage diabete

déconseillée en de diabète

Il est important de souligner que cette intervention n’est pas sans danger même si elle est naturelle. Les femmes âgées de plus de 30 ans présentant un risque élevé de cancer ne sont pas autorisées à rajouter des graisses en plus au niveau de cette zone. La technique du lipofilling est également déconseillée en cas de diabète, de tabagismes ou d’autres problèmes respiratoires, compte tenu du fait que la graisse peut réagir en formant des kystes.

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire