François Fillon : le score du candidat sous-évalué par les sondages

La candidature de François Fillon à la présidentielle crée une polémique depuis un bon bout de temps. Pourtant, le politicien n’a jamais songé à se retirer de la course à la présidentielle. Prêt à sauter le pas jusqu’aux élections, il ne se laisse pas influencer par les idées reçues.Bien au contraire, il est motivé plus que jamais à poursuivre sa route.

Le 22 mars, le Parti Socialiste a demandé ouvertement à François Fillon d’abandonner. « Retirez-vous monsieur Fillon ! » telle est la phrase qu’on pouvait lire sur le compte Twitter du PS. C’était même le titre de son communiqué.

Fillon n’a pas la cote auprès des Français

Mi-mars, un sondage Odoxa pour franceinfo révèle que trois quarts des Français sont contre la présentation de François Fillon à l’élection présidentielle, soit, 75%. Cette chute de popularité a eu lieu juste après sa mise en examen pour « détournement de fonds publics » et « recel d’abus de biens sociaux ». En début de mois, le sondage était à 70% et à 61% en février. En outre, la majorité des personnes interrogées déclarent avoir une mauvaise opinion du candidat. Depuis début novembre, ce dernier a perdu 32 points de « bonne opinion », ce qui n’est pas bon signe.

Sur une enquête menée auprès d’un échantillon de 1.006 français représentatif de la population, presque la totalité à 89% le voit comme une personne « malhonnête » et les 76% estiment qu’il n’est ni convainquant, ni proche de leurs préoccupations pour les 78%. En revanche, près de la moitié (46%) le trouvent courageux.

Le candidat n’arrivera pas au 2ème tour selon les sondages

Preuve de la forte dégradation de son image, les derniers sondages l’ont relégué en troisième position parmi les autres candidats du 23 avril ; entre 17% et 20%. Il ne fera donc pas de 2ème tour, mais sera éliminé dès le premier tour. Il est même largement devancé par ses concurrents Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Malgré ces prévisions douteuses, ses proches se montrent optimistes dont Valérie Boyer, députée LR des Bouches-du-Rhône qui croit en la victoire de Fillon.

Il y aurait un vote caché…

Elle évoque l’existence d’un vote caché dans l’électorat de droite, soit une lame de fond qui n’est pas pris en compte dans les sondages, mais qui se manifestera dans les isoloirs pour faire triompher François Fillon le 23 avril prochain.

« C’est quand même compliqué pour les gens de répondre à une question directe après deux mois où François Fillon reçoit des torrents de boue sur la tête sans cesse » explique Valérie Boyer jeudi dernier à la chaîne télévisée BFMTV.

La députée entend pour des remontées de terrain positives et remet en cause les prévisions des instituts de sondage. « On a déjà vécu ces situations avec Fillon. Si on avait écouté les sondages, on aurait arrêté la campagne des primaires, or, il s’est avéré que François Fillon a dépassé tous les pronostics des sondeurs. »

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire