Huiles essentielles et asthme : on vous dit tout

L’asthme est une maladie grave qui atteint énormément de personnes. Cette pathologie touche de nombreux bébés. Elle peut se manifester par des états fragilisés des épithéliums. Ces derniers ont un rôle d’interface similaire aux poumons, la peau ou bien les intestins. Après, la zone inflammatoire peut changer selon l’âge du malade.

Par exemple, les bébés vont être plus perturbés par des intestins irrités et des coliques. Et quand ils grandissent, on constate que leur peau s’enflamme avec l’apparition de plaques d’eczéma… Toute cette procédure évolue par la suite vers la pathologie asthmatique. Mais il est possible de soulager les crises et avec des huiles essentielles. Pour en savoir davantage, on peut consulter le site https://diffuseurhuilesessentielles.net/.

application pieds

Utilisation d’huiles essentielles pour les asthmatiques et précautions

L’état de constriction des bronches représente des sources d’hyperréactivité respiratoire. C’est également le cas de leur fragilité. Quelqu’un d’asthmatique peut commencer à développer une crise d’asthme rien qu’en entendant un simple parfum. Alors, on doit bien faire attention quant au choix de l’huile essentielle que l’on souhaite utiliser.

En général, la volatilité des molécules aromatiques représente une véritable menace que l’on doit maîtriser à tout prix. Toutefois, on ne recommande pas l’utilisation des huiles essentielles dans une maison où habite un asthmatique. De ce fait, on déconseille également l’utilisation des compositions parfumées.

Les formules relativement parfumées, et qui désodorisent la maison sont particulièrement déconseillées aux personnes atteintes d’asthme. L’utilisation d’huiles essentielles doit se faire par des applications sur les pieds. Après on les couple à des suppositoires aromatiques. Ce sont les conseils d’un aromathérapeute.

En fait, on peut utiliser les huiles essentielles pour faire un massage par exemple. Au lieu de diffuser certaines huiles qui risqueraient d’être néfastes pour une sujet asthmatique.

huiles diffuser

Traiter les cas particuliers de l’asthme allergique

Les sujets qui sont trop sensibles aux sources d’allergènes peuvent montrer des symptômes respiratoires et ORL. On a par exemple une toux irritative, des rhinites chroniques ou des conjonctivites récidivantes. Certaines huiles essentielles sont efficaces pour ceux qui ne supportent pas la poussière, les acariens ou les pollens.

Dans certains cas, comme par exemple, une hypersensibilité bronchique, l’asthme allergique peut s’installer au niveau pulmonaire. Après, on dispose de quelques conseils pour lutter contre l’asthme, qui demeurent très utiles.

Afin d’éviter toute éventuelle crise, on se doit d’avoir des huiles essentielles anti-histaminiques. Face aux pollens et aux allergènes, on peut par exemple utiliser quelques huiles à diffuser.

huile basilic tropicale

Faire très attention aux voies respiratoires sensibles à toutes molécules

De nombreux médecins pneumologues et allergologues déconseillent l’utilisation d’huiles essentielles. En effet, il est primordial de prendre certaines précautions quand on les utilise pour une pathologie d’asthme.

La raison pour qu’ils se méfient des huiles essentielles diffusées, c’est la volatilité des molécules aromatiques. Certaines huiles conviennent parfaitement aux sujets asthmatiques. On a entre autres le Basilic tropical (Ocimum basilicum) ou l’Estragon (Artemisia dracunculus) qui sont très efficaces. D’ailleurs, vous pourrez faire pousser la plupart de ces plantes dans votre jardin.

D’autres sont à prohiber, telles que : l’Eucalyptus radiata et Eucalyptus globulus, Ravensare (Ravensara aromatica), Cajeput (Melaleuca leucadendron cajuputii) , Marjolaine à coquilles (Origanum majorana). Il est aussi plus prudent d’éviter le Romarin camphré (Rosmarinus officinalis camphoriferum) par exemple. 

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire